Centre Régional de ressources génétiques

En 2 mots :

Mission spécifique d’ENRx, le CRRG préserve et valorise le patrimoine fruitier, légumier et animal, grâce aux nombreux partenariats et la mise en œuvre de filières économiques

Le Centre Régional de Ressources Génétiques (CRRG Hauts-de-France)

Mission spécifique d’ENRx, composée de techniciens et ingénieurs spécialisés en agriculture et en agroécologie, l’équipe du CRRG rassemble autour d’elle plus de 80 partenaires scientifiques, techniques ou socioprofessionnels, en région, en France et en Europe, qui ont en commun la volonté de préserver et de valoriser les variétés fruitières, légumières, céréalières cultivées et les races locales domestiques issues de la région Hauts-de-France. Au niveau national, le CRRG est reconnu « Gestionnaire de collections de ressources fruitières et légumières pour l’agriculture et l’alimentation » (JORF n°0021 du 26 janvier 2022).

Actualités du CRRG

Agriculture et alimentation

ENRx et son CRRG présent au Salon de l’Agriculture 2022

Lors du Salon International de l’Agriculture, qui se tiendra du 26 février au 6 mars 2022, à Paris, les patrimoines légumier et animal des Hauts-de-France, soutenu par le CRRG vous seront présentés

Aménagement du territoire

Journal Partons 2.0

Ce journal regroupe les expériences concrètes d’aménagement des espaces publics dans les territoires ruraux menés dans le cadre du programme transfrontalier Interreg “Partons 2.0” et qui reposent sur une large mobilisation des citoyens, des élus communaux et d’une ingénierie d’expertise. Bonne lecture !

Uncategorized

Catalogue des variétés légumières de notre région

Le nouveau catalogue des variétés légumières des Hauts-de-France est sorti !
Vous y trouverez le descriptif des incontournables ou des originales à mettre dans votre potager !
et découvrirez la petite nouvelle : la mâche de Cambrai !

Les champs d'action du CRRG

Chiffres clefs

Patrimoine fruitier :

  • Près de 1 700 variétés fruitières
  • 50 producteurs de fruits partenaires du CRRG et 230 ha de vergers
  • 6 pépiniéristes fruitiers conventionnés pour l’opération Plantons le décor
  • 4 transformateurs artisans et 2 en devenir,
  • 1 industriel qui contractualise avec les producteurs
  • 3 filières organisées valorisant les pommes hautes-tiges de la région
  • 1 association de producteurs Bio (Novafruits) valorisant les nouvelles variétés créées par le CRRG et le CRAW de Gembloux

 

Patrimoine légumier :

  • 100 producteurs, 250 hectares sur les 5 départements des Hauts de France
  • 5 entreprises
  • 1 centre d’expérimentation interprofessionnel (Pôle Légumes région Nord) avec des actions mutualisées
  • 5 filières de labellisation : 2 IGP (Indication géographique protégée) et 3 Labels Rouges ainsi que 2 IGP en devenir (Carotte de Tilques, Haricot de Soissons) avec un partenariat avec le Groupement régional pour la qualité alimentaire et les associations de producteurs concernées…

 

Patrimoine animal :

    • Mouton Boulonnais
      – 50 éleveurs (2 000 brebis au contrôle de performance) sur 540 hectares d’espaces naturels gérés avec des collectivités locales par convention avec le CRRG
      – 1 filière collective organisée “Agneau boulonnais, agneau des terroirs du Nord” (1 000 agneaux par an, 15 points de vente en région) avec un accompagnement du CRRG
    • Bovin flamand
      – 130 éleveurs (2 000 vaches reproductrices; 90 % de l’effectif national sur les 5 départements des Hauts de France
      – 1 filière viande collective “Rouge flamande d’excellence” avec un opérateur et plus de 25 éleveurs
      – 1 filière “Bio” avec 5 éleveurs,
      – 2 filières en appui avec une entreprise
    • Bovin Bleue du Nord
      – 65 éleveurs (1 000 vaches reproductrices ; 100 % de l’effectif national sur les 5 départements des Hauts de France)
      – un partenariat très actif en transfrontalier franco-belge, race sur les deux bassins
      – 5 éleveurs en vente au détail
    • Chevaux de Trait (Boulonnais et Trait du Nord)
      – 250 éleveurs (500 juments des 2 races)
      – 1 filière “Poulain du Nord”
    • Races avicoles et cunicole
      – 50 éleveurs sur 5 départements des Hauts de France pour une quinzaine de races régionales.
      – Un opérateur pour la production de reproducteurs (4 races de poules)
      – Un opérateur de poulets de chair en devenir

 

Quelques chiffres pour la gestion des sites :

  • 260 hectares en écopâturage (appui foncier des collectivités aux filières)
  • 40 sites publics
  • 200 bovins sur les sites
  • 15 éleveurs dans un dispositif animé par le CRRG
  • 40 gestionnaires et propriétaires en écopâturage avec des races locales (850 ha, 70 sites) avec des coopérations territoriales avec les collectivités et structures : départements, agglomérations, métropole, villes, conservatoires, établissements publics)
0
variétés fruitières

en Hauts-de-France

0
producteurs

de variétés légumières régionales

0
races régionales

dont 5 présentes en exploitations agricoles

Le verger conservatoire régional des Hauts-de-France

La Région Hauts-de-France dispose d’une riche collection fruitière de plus de 1700 variétés anciennes : pommiers, poiriers, cerisiers, pruniers, pêchers et vignes. Ces variétés sont conservées par le Centre Régional des Ressources Génétiques (CRRG) dans 17 sites répartis dans toute la région, pour une surface totale de 230 ha sur les 5 départements des Hauts-de-France :  

  • 1 central, le verger conservatoire de 11 ha à Villeneuve-d’Ascq et une pépinière,
  • 2 vergers d’évaluation (à Armbouts-Cappel et à Potelle)
  • 13 autres vergers répartis sur la région Hauts-de-France

L’ensemble constitue le verger conservatoire Hauts-de-France contribuant à la conservation, à l’évaluation de l’ensemble des variétés dans leur terroir d’origine. Il est un réseau actif de collections vivantes gérées par des partenaires motivés et impliqués avec le CRRG.

Reconnu comme l’un des plus importants conservatoires fruitiers au niveau national, le verger conservatoire est un véritable outil technique permettant de conserver, qualifier les variétés d’hier et ainsi participer à l’élaboration des variétés de demain.

Le verger conservatoire diffuse également ses connaissances et ses techniques :

  • Collaborations techniques avec des centres de recherche comme le Centre wallon de recherches agronomiques de Gembloux
  • Études sur les variétés régionales les plus résistantes aux maladies ou aux ravageurs
  • Accompagnement de filières avec les professionnels (jus de pommes de vergers haute-tige, essais de variétés à cidre, Novafruit… )
  • Accompagnement des collectivités dans la création de vergers conservatoires locaux
  • Diffusion de greffons de variétés anciennes
  • Sensibilisation du public (visites du Verger conservatoire, stages de greffe, de taille d’arbres fruitiers…)
  • Diffusion de publications, de fiches variétales…

Biodimestica.eu

Pour accéder au site Biodimestica

La Wallonie et les Hauts-de-France possèdent une grande diversité d’arbres fruitiers  et de légumes.

Le Centre régional de ressources génétiques (CRRG) et le Centre wallon de recherches agronomiques de Gembloux en Belgique (CRA-W ) gèrent des collections de variétés d’arbres fruitiers parmi les plus riches d’Europe, c’est tout naturellement que les deux organismes travaillent ensemble depuis plusieurs années.

Ces deux organismes, associés au Centre Technique Horticole de Gembloux (CTH ), ont ainsi créé, dans le cadre d’un programme européen Interreg, le site biodimestica.fr qui met en valeur le panel des variétés fruitières et légumières des Hauts-de-France et de Wallonie.

BlueSter

Blanc Bleu. Onnaing

La Bleue du Nord est une race de vache locale et rustique qui était en voie de disparition à la fin des années 1990. Elle est présente sur le territoire franco-wallon et est parfaitement adaptée aux conditions du climat et du sol. 

Le projet européen BlueSter a pour but de proposer des voies de diversification, afin de valoriser sa viande et son lait, et des réseaux d’acteurs pour créer des filières de qualité au bénéfice des éleveurs de Bleues du Nord.

Les objectifs fixés par ce programme afin de valoriser la Bleue du Nord sont de :

  • développer de nouveaux produits du terroir spécifiques à la race avec la mise en avant de l’identité des éleveurs : d’un point de vue laitier (création de yaourt, fromage, beurre, glace) mais aussi grâce à sa viande (essais d’engraissement et analyses sensorielles) ;
  • créer des filières de commercialisation courtes comme la vente directe à la ferme et/ou en circuits de proximité pour valoriser l’ensemble des produits de la Bleue du Nord ;
  • travailler sur l’ancrage territorial de la race via l’éco-pâturage (évaluation des aptitudes et de la rusticité de la race) et le tourisme rural (création de fermes auberges « Bleue » et de circuits de randonnées).