Comment planter une haie ?

   

La préparation du sol.

Pour garantir la reprise des végétaux, et leur bonne croissance il est important de respecter l’ensemble de ces étapes :

  • Préparer le sol dès la fin de l’été ou en automne.
  • Décompacter le sol le plus profondément possible à l’aide d’un outil à dent (au minimum sur 50 cm).
  • Labourer (ou bêcher là ou le passage d’un tracteur n’est pas envisageable).
  • Travailler sur une largeur supérieure à celle du film plastique (soit environ 140 cm).

[Insérer photo préparation du sol]

La pose du film plastique.

La technique de paillage est utilisée dans les plantations afin d’augmenter les chances de reprise des végétaux, de favoriser la croissance et de faciliter l’entretien pendant les premières années.
Utiliser du film noir ou vert de largeur 120 ou 150 cm.
Le sol doit être préparé préalablement sur une largeur de 140 cm.
[Insérer photo La pose du film plastique 1]
Pour la pose manuelle :

  • Prévoir trois personnes.
  • Ouvrir deux raies parallèles sur toute la longueur à 90 cm d’intervalle.
  • Dérouler le film plastique.
  • Recouvrir le sillon de terre en prenant soin de bien tendre le film.

[Insérer photo La pose du film plastique 2]

La réception des plants.

Il est préférable de replanter des jeunes plants à racines nues ou en godet.
Les plants en godet seront stockés, dès leur réception, dans un endroit abrité du gel.
Pour les plants livrés en racines nues, il est important de se constituer une jauge. Celle-ci peut être réalisée dans un tas de sable ou dans la terre ; il est important de protéger les racines du vent et du gel.
Durant le chantier, il est nécessaire de sortir les plants par petits lots afin d’éviter le dessèchement des racines.
[Insérer photo La réception des plants]

La plantation.

Fendre le plastique en croix (20 x 20 cm) à l’aide d’un couteau ou d’un cutter.
[Insérer photo la plantation 1]
Choisir son végétal en respectant le schéma de plantation établi au préalable.
Les plants en godet devront être trempés au préalable dans un seau d’eau jusqu’à saturation.
Pour les racines nues préférer un pralin constitué d’un mélange d’argile, de bouse de vaches et d’eau, ou d’un pralin acheté dans le commerce.
Retailler les racines si elles sont sèches ou abîmées.
[Insérer photo la plantation 2]
Creuser un trou à l’aide d’un transplantoir de jardin ou d’une truelle.
Planter en prenant soin de ne pas replier les racines.
Bien tasser au pied. Attention à ne pas recouvrir le collet (bourrelet situé entre le système racinaire et la tige).
Il convient de poser une collerette au pied du plant qui sera maintenue par une pelletée de gravier afin de parfaire la protection.
[Insérer photo la plantation 3]

La plantation d’un haut jet.

Creuser un trou suffisamment grand pour recevoir l’ensemble du système racinaire.
Planter l’arbre en veillant à ne pas recouvrir le collet.
Attacher l’arbre au tuteur le jour de la plantation (tuteur face aux vents dominants).
Pour les arbres greffés, positionner la greffe face aux vents dominants.
Attention à ne pas utiliser des liens qui blesseront l’arbre.
La vieille chambre à air convient parfaitement.
[Insérer photo la plantation d’un haut jet]

Le paillage après plantation.

Le paillage végétal.
Il est possible de recouvrir le sol avec de la paille, des copeaux, des déchets d’élagage broyés.
Ce type de paillage est intéressant pour son faible coût, son utilisation aisée lors de rebouchage de haie ou à proximité d’une clôture. Par contre, il n’empêche pas la pousse des vivaces et doit être renouvelé chaque année.
Attention aux écorces de conifères qui peuvent acidifier le sol, ainsi qu’aux déchets de tonte qui s’échauffent très vite et favorisent la moisissures.
Les dalles de fibres comprimées.
De formes variables, elles se posent facilement, mais sont d’un coût élevé.
A préférer pour les plantations d’arbres isolés.
[Insérer photo le paillage après plantation (dalles fibres comprimées)]
La dalle de plastique noire.
Celle-ci peut être découpée à la dimension voulue. Des briques ou pierres assurent son maintien.

La protection des plantations.

La plantation en prairie doit être protégée en permanence afin d’éviter le broutage des jeunes plants par les animaux.
L’idéal est la pose d’une clôture qui apportera une protection durable sans gêner le développement de l’arbre.
Le fil barbelé.
Cette technique est efficace pour protéger la plantation contre les bovins.
Un piquet tous les 3 m.
5 fils barbelés.
Installation de la clôture à 1 m minimum de la plantation.
[Insérer photo la protection des plantations 1 (le fil barbelé)]
L’ursus (ou grillage à moutons).
Assure une très bonne protection, mais son coût est élevé.
[Insérer photo la protection des plantations 2 (l’ursus)]
La clôture électrique.
Facile à poser, elle assure une bonne protection si elle est installée à 1,50 m des plants.
Il est important de vérifier régulièrement son fonctionnement.
La protection individuelle.
Pour les arbres de haut jet, planter 3 piquets de 2,50 m en triangle à 1 m de l’arbre.
Fixer un ursus tout autour à quelques centimètres du sol pour permettre aux animaux de manger l’herbe au pied.
Un fils barbelé peut être rajouté sur le dessus lors de pâturage par des bovins.
[Insérer photo la protection des plantations 3 (la protection individuelle)]

Réussir votre plantation.

Quelque que soit le type de haie choisie, il convient de respecter un certain nombre de règles afin de garantir la réussite d’une plantation.
Il est important de mettre toutes les chances de son côté pour éviter des mauvaises reprises, des croissances trop faibles, un manque de résistance à la sécheresse…
Dans de bonnes conditions, une haie doit reprendre à plus de 95 %.
Pour cela :

  • planter entre les mois de novembre et mars,
  • préparer le terrain avant la date de réception des plants,
  • ne pas prévoir une longueur de plantation trop importante, il est préférable d’étaler le travail sur deux saisons,
  • ne jamais laisser les plants à l’air libre. Certaines essences se dessèchent très vite (prunellier, hêtre, …),
  • ne pas planter lorsque le sol est gelé ou gorgé d’eau.

[Insérer photo Réussir votre plantation]