Interview de Jean-Pierre RAMET

Extrait de la brochure ENRx "Les Parcs & Les relations Homme-Nature"

Cet habitant d’Equihen-Plage, a passé presque toute sa vie près de la mer entre Boulogne-sur-Mer et Etaples hormis une incursion lilloise, raisons professionnelles obligent.

 - La première chose que je fais en me levant c’est regarder à la jumelle les bateaux qui passent au large. Tous les jours je vais à la plage, sans forcément y descendre. Ici on vit au rythme de la mer.

Une mer qui lui a pourtant pris deux grands-pères, car, chez les Ramet, on vivait de la pêche, depuis le 16e siècle. Mais la nature ressource, au propre comme au figuré, cet amateur de pêche à pied :

- Quand je vais aux moules, j’oublie tous mes soucis. Notre littoral est magnifique. Le Conservatoire du Littoral et le Parc naturel régional des Caps et Marais d’Opale ont accompli un travail immense. On ne le mesurait peut-être pas à l’époque, mais, avec le temps, on se rend compte que ça a préservé la côte d’une urbanisation trop importante, sur des zones comme le Mont Saint-Frieux ou les dunes de Dannes.

Impliqué, Jean-Pierre Ramet est depuis plus de 20 ans le président de la Maison de la Beurière à Boulogne-sur-mer, un habitat typique de pêcheur boulonnais devenu musée. Venez à sa rencontre à la fête du PNR, et si vous insistez, ce membre du groupe folklorique Les Soleils Boulonnais poussera peut-être la chansonnette...