Interview de Jean-Pierre PASTERNAK

Extrait de la brochure ENRx "Les Parcs & Les relations Homme-Nature"

Aujourd’hui directeur de la Fédération départementale des Chasseurs du Nord, Jean-Pierre Pasternak a occupé pendant plus de 10 ans le poste de chef du Service Départemental Nord de l’Office national de la Chasse et de la Faune Sauvage, basé à Louvignies-Quesnoy, sur le territoire du PNR Avesnois. Venu au métier de garde-chasse il y a plus de 30 ans par amour de l’environnement, pas forcément pour la chasse.

- Battre la campagne avec son chien, être posté au gibier d’eau et observer des scènes de nature extraordinaires : chasser c’est aussi se sentir appartenir à la nature... La plupart des chasseurs recherchent cela et pas systématiquement le coup de fusil qui va tuer l’animal.

La nature est pour lui un lieu d’apprentissage.

- Nous y avons notre place mais nous devons faire en sorte de nous y intégrer de la manière la plus naturelle possible et la laisser diversifiée aux générations futures.

C’est dans cette optique de préservation d’une nature riche que Jean-Pierre Pasternak travaille avec le PNR.

- Nous formons des agriculteurs du territoire au piégeage des rats musqués pour la préservation des mares prairiales. Nous organisons des captures de bécasses pour les opérations de baguages, influons sur l’aménagement du territoire au niveau agricole pour favoriser les bandes enherbées, les fauches tardives etc. Nos techniciens participent aux commissions et aux réunions sur de nombreux thèmes comme les sites Natura 2000. Les chasseurs sont aussi des indicateurs de la santé de l’environnement, des sentinelles. Une Fédération de la Chasse et un Parc naturel régional ont beaucoup d’objectifs communs.