Interview de Géraldine BEYS

Extrait de la brochure ENRx "Les Parcs & Les relations Homme-Nature"

Chef d’édition de La Voix du Nord à Avesnes-sur-Helpe, Géraldine Beys est originaire de Montpellier :

 - La nature de mon enfance, c’est la garrigue, les cigales, la vigne, un milieu ensoleillé, sec, presque aride... une nature qui n’a pas la rentabilité des plaines betteravières du Nord !

Je vais donner dans le discours écolo, mais souvent, on est un peu les prédateurs de la nature. Elle s’en souvient et nous le renvoie. Quand je pense à la nature, je pense à son aspect nourricier. C’est important de se dire que la terre porte du fruit. La nature du territoire de l’Avesnois, c’est aussi l’eau, le bois, la pierre, le bocage, l’élevage laitier... Préserver l’existant, c’est prendre en compte toutes ces composantes.

Pour elle, être raccord avec son environnement c’est :

- savoir où on évolue et agir en conséquence. La vérité je pense, elle est dans le local. Savoir utiliser ce que la nature nous offre. Ici, on ne peut pas faire abstraction de la dynamique bio et de la volonté de favoriser les produits locaux, d’aller plus loin sur les circuits courts... Ce territoire a vécu d’industries qui n’existent plus. L’avenir économique passe aussi par la valorisation d’une démarche qui consiste à consommer au plus près de chez soi. Il y a des initiatives intéressantes à relayer, grâce à des gens et des structures comme le Parc naturel régional de l’Avesnois, ou les associations pour le maintien d’une agriculture paysanne (AMAP) qui apportent une vraie dynamique.