Barbe de Capucin des carrières du Nord

Historique

Suite au succès de la culture de champignons dans d’anciennes carrières d’extraction de craie des environs de Lille, la barbe de capucin, ancêtre de l’endive, a été introduite vers 1860.
A cette époque, la barbe, le cresson et la mâche étaient les seules salades d’hiver.

Description

Comme son ancêtre l’endive, elle est pourvue de grandes feuilles blanches jaunâtres.

Caractéristiques agronomiques

Tout comme l’endive, la Barbe de Capucin est une culture dite « forcée ».
Après une culture au champ, les racines sont repiquées à 12 mètres sous terre dans l’obscurité. Trois à quatre semaines plus tard, les grandes feuilles sont cueillies une à une. Chaque racine fait l’objet de plusieurs « cueilles » (8 à 10) sur la saison.

Qualités nutritionnelles et gustatives

Feuilles très tendres
Légèrement plus amère que l’endive

Période de consommation

Octobre à mars

Conservation

Elle se conserve (pendant 2 semaines) dans un endroit frais et dans l’obscurité (pour éviter qu’elle ne verdisse et ne devienne trop amère).

Disponibilité de la semence

Il est difficile de s’en procurer, seuls 3 producteurs produisent leur semence.