LE CHEVAL DE TRAIT BOULONNAIS

   
 

Description

Le Boulonnais est un cheval très élégant et racé, il est d’ailleurs désigné comme le « pur sang des chevaux de Trait ». Il est doté d’allures actives et brillantes.

Origine

Beaucoup d’auteurs font remonter la naissance de la race au passage des armées romaines, rassemblées près de Boulogne-sur-mer, par César en 54 avant Jésus Christ, pour embarquer vers l’Angleterre. Deux mille cavaliers montés sur des chevaux originaires d’Afrique du Nord restèrent quelques temps dans la région et des croisements eurent donc lieu avec la jumenterie locale
 Cela dit, ce sang oriental que l’on peut remarquer chez le Boulonnais a pu, plus sûrement, être introduit à des époques plus récentes lors des croisades, de l’occupation espagnole ou du Premier Empire.

Type

Le Boulonnais est grand et puissant, façonné au XIXème siècle pour les travaux agricoles et le transport. Il existe des Boulonnais plus petits et plus légers héritiers des juments mareyeuses très appréciées jusqu'au milieu du XIXème siècle pour le transport rapide du poisson des ports de la Manche vers Paris.

Témoin de ce mariage entre le cheval et la mer, la marque au fer rouge, aujourd'hui encore appliquée sur le côté gauche de l'encolure, représente une ancre marine.

Ces deux types de chevaux élevés, pour deux types d’emplois, expliquent la variabilité du gabarit:
 Taille : 1.60m à 1.78 m
 Poids : 650 à 900 kg

Robe

Le premier recensement des étalons, réalisé par les Haras nationaux en 1778, montre que les robes dominantes étaient le noir et le bai foncé, robes aujourd’hui pratiquement disparues.
 Un siècle plus tard, en 1880, le gris est considéré comme un critère de pureté de la race, ce qui explique cette robe qui domine largement aujourd’hui : 12 % des juments sont néanmoins alezanes (il existe aussi quelques sujets bai brun foncé).

Les poulains naissent uniformément alezans, cette robe peut évoluer, par la suite vers le gris Avec l'âge, le gris tourne généralement au blanc nacré et légèrement bleuté, le réseau sanguin veineux transparaissant sous la peau très fine.

Localisation

La circonscription de Compiègne regroupe à elle seule 95 % des élevages, dont 75 % dans le département du Pas-de-Calais, 10 % dans celui du Nord et 10 % dans la Somme. Quelques chevaux sont exportés vers de nombreux pays d’Europe et à travers le monde.

Débouchés économiques

Si la boucherie reste un débouché certes prépondérant (80% des mâles sont abattus avant 1 an), la volonté du Syndicat Hippique Boulonnais, appuyé par les Haras Nationaux et le Centre régional de ressources génétiques, est de bien valoriser les qualités postières et l'esthétique incontestable de la race, par le biais des marchés du loisir et de l'attelage.
 L’utilisation des chevaux de Trait dans le débardage, l’entretien des espaces verts et des milieux naturels est également une des voies de développement de cette race.

Quelques chiffres

550 juments ont été mises à la saillie en 2006.
 75 étalons approuvés pour saillir dans la race.

Situation actuelle :

La situation actuelle de la diversité génétique est préoccupante : le faible nombre des reproducteurs et l’utilisation d’un nombre restreint d’étalons entraînent une augmentation de la consanguinité.