Landes et Pelouses acidiphiles

Une lande, c'est quoi ?

Le terme lande regroupe des milieux naturels caractérisés par des sols acides et très pauvres en éléments nutritifs sur lesquels s’installe une végétation particulière. Ces milieux sont peu courants en région car ils regroupent des particularités très rarement réunies dans notre région. Les sols y sont en effet majoritairement basiques et plutôt riches en éléments nutritifs.

En fonction du degré d’humidité du sol, on peut trouver des landes sèches dans les secteurs où l’eau s’infiltre très vite (sol plutôt sableux) ou des landes humides observables dans des secteurs où l’eau a tendance à stagner (sol plutôt argileux et siliceux). Certaines landes sont suffisamment humides pour que se développe une tourbière : on parle alors de lande tourbeuse.

Où les trouve-t-on en région ?

D’une manière générale, les landes sont cantonnées à quelques sites de faibles superficies au niveau du Nord – Pas de Calais.

Les landes sèches n’occupent que quelques hectares au niveau régional. On les trouve autour de Saint-Omer (plateau d’Helfaut à Racquinghem), de Montreuil-sur-Mer (plateau de Sorrus et de Saint-Josse), de  Saint-Amand-les-Eaux  (mont des Bruyères, sablière du Lièvre) et dans la Pévèle (forêt de Flines- les-Mortagne).

Les landes humides sont tout aussi rares dans le Nord - Pas de Calais. Elles subsistent dans les collines de la Flandre intérieure, dans le Montreuillois, la Pévèle, le Boulonnais, la Fagne et la plaine de la Scarpe et de l’Escaut. Les landes tourbeuses n’existent que dans le communal du Moulinel à Saint-Josse.

La plupart de ces sites appartient à des collectivités (communes ou Départements) et fait l’objet de mesures de protection (réserve naturelle régionale, Natura 2000, etc.).

Quelles sont leurs particularités ?

Les landes sont apparues sur d’anciennes forêts exploitées par l’agriculture selon des pratiques agricoles traditionnelles. En effet, pendant des siècles, l’agriculture a maintenu ces milieux grâce au pâturage, au fauchage, au décapage de la couche superficielle du sol (aussi appelé étrépage) pour la fabrication de litière, de combustible et de terre de bruyère. Aujourd’hui, la disparition de ces pratiques laisse le champ libre à la forêt pour sa réinstallation progressive, au détriment d’une biodiversité figurant parmi les plus menacées dans notre région. Leur sauvegarde passe par la remise en place de pratiques extensives visant à limiter le retour naturel des arbres.

 

 

Quelles espèces remarquables y trouve-t-on ?

Les plantes qui s’installent dans les landes sont adaptées aux conditions particulières qui règnent dans ces milieux. Elles sont peu nombreuses et ont toutes pour point commun de s’implanter dans des sols pauvres et acides et de ne pas tolérer la présence de calcaire. Parmi les plantes les plus caractéristiques des landes sèches, on peut citer les Ericacées comme la Bruyère cendrée ou encore la Callune commune. La lande humide accueille la Bruyère quaternée, le Rossolis à feuilles rondes (plante carnivore), le Genêt à balais, l’Ajonc d’Europe ou la Molinie bleue.

Différents animaux s’installent dans les landes, non pas pour le caractère spécifique de la végétation mais plutôt pour le côté ouvert et peu boisé : des oiseaux comme le Traquet pâtre ou l’Engoulevent d’Europe, des reptiles comme la Vipère péliade et le Lézard vivipare, des insectes comme la Decticelle des bruyères (sauterelle) et le Minotaure (coléoptère de la famille des bousiers) et différentes espèces de papillons et d’araignées dont l’Argiope frelon. La richesse des landes s’explique en partie par le fait qu’elles figurent parmi les derniers milieux épargnés par les traitements chimiques. Les espèces caractéristiques des landes ont tendance à disparaître dès que les arbres reprennent le dessus.

Quelques chiffres-clés en Nord – Pas de Calais (d’après SRCE-TVB, 2014)

- Superficie des landes et pelouses acidiphiles : 1 600 ha
- 0,68 % des réservoirs de biodiversité

Quelques sites régionaux pour les découvrir grandeur nature

- Communal du Moulinel à Saint-Josse (62)
- Mont des Bruyères (59)