4 Parcs naturels régionaux Hauts-de-France

La Maison du Parc naturel régional de l'Avesnois est basée à Maroilles. L'Avesnois regorge de richesse qui façonnent ses paysages et construisent son identité. A travers ses villes fortifiées, son site gallo-romain, ses abbayes ou encore ses fermes puissantes, c'est un pays chargé d'histoire. Toute la diversité du territoire se retrouve dans l'abondance de son patrimoine bâti. Les fêtes se souviennent de ces temps forts. Les musées font quant à eux revivre les grands savoir-faire du bois, du fer, du textile, du verre et de la pierre bleue...
Spécificités : Le Parc naturel régional de l'Avesnois est fortement marqué par l'activité agricole, ses paysages de bocage, de forêts, ses nombreux cours d'eau qui renferment une grande richesse biologique. Prairies bocagères, forêts de feuillus, vergers en fleurs, rivières sinueuses, moulins au bord de l'eau, kiosques à danser au coeur des villages, oratoires en pierre bleue... font du Parc naturel régional de l'Avesnois  un territoire d'exception.
Focus : Le Parc naturel régional de l'Avesnois est à l'initiative de la création de 3 réseaux qu'il anime afin de valoriser les produits et savoir-faire des artisans.
Les Boutiques de l'Avesnois, commerces où le terroir s'exprime avec goût proposent une large gamme de produits locaux. Le réseau des "Restaurateurs de l'Avesnois" rassemble des chefs cuisiniers qui travaillent et subliment les produits locaux afin de faire partager les saveurs de nos terroirs. La marque Parc est attribuée à des services, produits, ou savoir-faire qui portent les valeurs du Parc.
Les chiffres du Parc naturel régional de l'Avesnois : 130 000 ha
 160 000 habitants - 131 communes - 1 ville-porte

Le Parc naturel régional des Caps et Marais d'Opale a deux Maisons, l'une à Arques dans l'Audomarois, l'autre à Le Wast dans le boulonnais. Ce Parc est né en mars 2000 du regroupement des Parcs du Boulonnais et de l'Audomarois. Le plus septentrional des Parcs naturels régionaux français se niche au nord du Pas-de-Calais, entre la Manche et la Mer du Nord, entre la Flandre et l'Artois. Avec ses voisins nordistes de Scarpe-Escaut et de l'Avesnois, il fait la fierté de toute la région Nord/Pas de Calais pour la diversité de ses paysages et la qualité de ses milieux naturels.
Spécificités : Le Parc se distingue par une façade maritime de grand qualité paysagère avec notamment le Grand Site des Deux-Caps. A l'intérieur des terres, les secteurs bocagers alternent avec les vallées bordées de coteaux calcaires, jusqu'à un chapelet de zones humides dont le marais audomarois, désigné Réserve de biosphère par l'Unesco.
Focus : Le Parc naturel régional des Caps et Marais d'Opale a créé et anime le label "estaminet de randonnée" attribué à des petits cafés de campagne situés sur des itinéraires de randonnée. Un moyen d'offrir des services conviviaux aux randonneurs qui empruntent les 1 700 km de chemins balisés, mais aussi l'occasion de retombées économiques directes d'une activité diffuse afin de maintenir les derniers commerces multi-services des villages.
Les chiffres du Parc naturel régional des Caps et Marais d'Opale :
132 500 hectares - 199 000 habitants - 154 communes - 2 villes-portes

Le Parc naturel régional Oise-Pays de France véritable poumon vert au nord de Paris avec ses trois grandes forêts d’Halatte, Chantilly et Ermenonville, assure la continuité forestière vers les forêts du nord. Majesté des frondaisons, densité de sites prestigieux, Chantilly, Senlis, abbayes royales, villages de caractère et charme bucolique des petites vallées, voici les trésors à y découvrir.
De poteaux forestiers en lavoirs, d’étangs en points de vue, le Parc est une invitation à la promenade et à la contemplation à pied, à cheval, à vélo…
Situé dans le sud de l'Oise, en région Picardie, et dans le nord-est du Val d'Oise, en région Île-de-France, à 30 km au nord de Paris et à 10 km de Roissy, le territoire du Parc naturel régional Oise - Pays de France regroupe 59 communes.
Les chiffres : 59 communes de l’Oise et du Val d’Oise, 20 000 ha de forêts,
170 km de rivières, plus de 1 000 km de randonnée

 

Le Parc naturel régional Scarpe-Escaut, dont la Maison de Parc est située à Saint-Amand-les-Eaux, est l'aîné des Parcs naturels régionaux. Créé en 1968, il développe depuis plus de 40 ans une gouvernance locale ou chaque commune (classée, associée ou ville-porte) a voix délibérative au sein d'un syndicat de communes. Depuis 1996, il forme avec son voisin wallon, le Parc naturel des Plaines de l'Escaut, le Parc naturel transfrontalier du Hainaut. Sous cette identité, équipes et élus mènent des projets communs (gestion de cours d'eau, observatoire photographique transfrontalier des paysages, etc...)
Ses spécificités : Prairies, grandes cultures, massifs forestiers, plateaux, vallées, plaines... Cette terre de zones humides nourrit une mosaïque de paysages.
Focus : Il y a une petite dizaine d'années, le cheval Trait du Nord était en voie de disparition. On n'en avait plus besoin pour les travaux des champs et sa viande revenait trop chère à produire. Effectifs en baisse, risque de consanguinité... Pour préserver cette race, le Parc a créé, avec les professionnels équins, le "Pôle cheval Trait du Nord". Centre de reproduction de la race et de formation à la conduite du cheval, il est surtout un lieu d'expérimentation pour optimiser l'utilisation de la race en milieu rural, forestier, urbain et péri-urbain.
Les chiffres du Parc naturel régional Scarpe Escaut :
48 500 hectares - (194 000 habitants - 55 communes) - 7 villes portes - 7 intercommunalités
Les chiffres du Parc naturel transfrontalier du Hainaut : 76 600 hectares, 255 000 habitants,
97 communes et villages.